tél. : 04 94 30 03 13

L’Amap 44 la Bugallière-Orvault devient une asso collégiale

Depuis 7 années l’AMAP 44 de Loire Altantique organisait ses distributions sur un lieu public. Au départ en « association de fait,  » les producteurs et les  mangeurs ont décidé de se  constituer en « association loi 1901 ».

L’expérience de ces 7 années en AMAP, durant lesquelles les producteurs et le mangeurs ont  tissé des liens très solidaires, les a conduit à une rédaction concertée des statuts d’une association collégiale qui respecte notamment la parité parfaite entre la représentation des producteurs et des mangeurs.

Preuve, une fois encore que la bonne évolution du concept AMAP repose sur  l’expérience, la pratique, le respect et la compréhension mutuelle des contraintes et des attentes.

Plus d’infos sur l’AMAP de la Bugallière

Contact : Patrice HUREL, « mangeur » et responsable communication
Tél. : 02 40 63 95 71
E-mail : phurel@free.fr

Centre socioculturel de la Bugallière – 10 rue du pont marchand  44700 Orvault
Le site web de l’AMAP de la Bugallière

Télécharger les statuts de l’AMAP de la Bugallière

L’asso collégiale vous propose ses nouveaux statuts en lecture et à titre d’exemple.
Pour plus d’infos, n’hésitez pas à prendre contact avec les producteurs et mangeurs de l’association.

 

 

 

 

Qu’est-ce qu’une AMAP ?

AMAP : Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne est un partenariat producteur/consommateur contractualisé.
– Le consommateur s’engage à payer à l’avance le juste prix de la production, à partager les aléas de cultures et du climat.
– Le producteur s’engage dans la transparence à produire sainement,  sans engrais de synthèse, sans pesticide ni herbicide ni OGM.

 

Qu’est-ce que CREAMAP ?

CREAMAP : Centre de Ressources pour l’Essaimage des AMAP. C’est le réseau national des « historiques » producteurs, consommateurs créateurs des premières AMAP dans leur localité. Ils sont rejoints par tout acteur expérimenté prêt à s’investir bénévolement dans la transmission du concept, dans le respect et le partage des bases fondamentales pour la viabilité et la durabilité du concept.

 

Histoire du partenariat AMAP

Suite à la première crise d’insécurité alimentaire au japon, dans les années 1970, des mères ont mis en place le « TEIKEI » en s’engageant à payer à l’avance des producteurs locaux pour avoir des produits sains. Le Teikei est notre référence historique à l’origine de l’AMAP. Il contribue au maintien des 10 millions de petits agriculteurs japonais.

Le livre : « Histoire de la première AMAP »

Le livre raconte la découverte du concept, l’histoire de la première AMAP, la méthode de transmission, les nombreux témoignages d’acteurs producteurs et consommateurs en France et ailleurs. Un ouvrage indispensable au maintien des fondamentaux des AMAP. En annexe, les outils nécessaires à la création et au fonctionnement de l’AMAP.

Mentions légalesContactez-nousIls parlent de nous sur le web