tél. : 04 94 30 03 13

À l’internationnal

Essaimage du concept

Elisabeth Handersen - Première productrice en CSA 1982

Elisabeth Handersen – Première productrice en CSA 1982, accompagnée de Daniel Vuillon, premier producteur en AMAP dès 2001

Le premier concept de partenariat producteur/consommateurs est né au Japon dans les années 70.

  • Aux USA, le premier CSA Community Supported Agriculture est née en 1986.
  • Au Québec, l’ASC Agriculture Soutenue par la Communauté est née en 1995.

La première AMAP née en France en 2001 s’est inspirée de ces trois modèles.

C’est en général suite à une crise d’insécurité alimentaire comme au Japon avec la maladie de Minhamata qui poussent les mamans à chercher à mieux nourrir leurs enfants. En Provence c’est la vache folle, listéria, dioxine pesticide et « mal-bouffe, associée au problème de crise agricole qui a poussé les Vuillon producteurs, à initier la première AMAP avec des consommateurs d’Aubagne et des Olivades soucieux de mieux se nourrir.

L’AMAP, fille du Teikei des CSA et ASC au Quebec a fait des petits au Mali, au Maroc en Roumanie.

 

 

 

Mali

La ville, d’Aubagne (13) et la communauté d’agglomération d’Aubagne ont permis d’implanter le concept en Afrique.
Au mali, une AMAP autour de Bamako et 27 jardins de subsistance ont été créés dans la communauté de Konséguela.
Des échanges réguliers entre producteurs français et maliens sont aussi favorisés.

Roumanie

Urgenci et le Conseil de l’Europe nous donnent les moyens d’essaimer aussi dans les pays de l’Est. En Roumanie, Mihaela aidée par Denise créé la première ASAT avec Ioan Jivu le producteur, en 2008. Elle répond au besoin de maintenir les petites exploitations roumaines et coordonne aujourd’hui l’essaimage du concept.

Maroc

En 2009, pour répondre à un groupe de producteurs et consommateurs marocains et dans l’objectif de dynamiser l’agriculture local et biologique dans la région de Rabha-Salé en Swani-Tiqua.

Qu’est-ce qu’une AMAP ?

AMAP : Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne est un partenariat producteur/consommateur contractualisé.
– Le consommateur s’engage à payer à l’avance le juste prix de la production, à partager les aléas de cultures et du climat.
– Le producteur s’engage dans la transparence à produire sainement,  sans engrais de synthèse, sans pesticide ni herbicide ni OGM.

 

Qu’est-ce que CREAMAP ?

CREAMAP : Centre de Ressources pour l’Essaimage des AMAP. C’est le réseau national des « historiques » producteurs, consommateurs créateurs des premières AMAP dans leur localité. Ils sont rejoints par tout acteur expérimenté prêt à s’investir bénévolement dans la transmission du concept, dans le respect et le partage des bases fondamentales pour la viabilité et la durabilité du concept.

 

Histoire du partenariat AMAP

Suite à la première crise d’insécurité alimentaire au japon, dans les années 1970, des mères ont mis en place le « TEIKEI » en s’engageant à payer à l’avance des producteurs locaux pour avoir des produits sains. Le Teikei est notre référence historique à l’origine de l’AMAP. Il contribue au maintien des 10 millions de petits agriculteurs japonais.

Le livre : « Histoire de la première AMAP »

Le livre raconte la découverte du concept, l’histoire de la première AMAP, la méthode de transmission, les nombreux témoignages d’acteurs producteurs et consommateurs en France et ailleurs. Un ouvrage indispensable au maintien des fondamentaux des AMAP. En annexe, les outils nécessaires à la création et au fonctionnement de l’AMAP.

Mentions légalesContactez-nousIls parlent de nous sur le web