tél. : 04 94 30 03 13

La lettre des producteurs en AMAP : Daniel et Sylvie Boitelle, 3 AMAP

La lettre des maraîchers en AMAP : très sympa

AMAP DE LA TONNELLERIE   – AMAP DU BOIS FAYS  – AMAP « LE PANIER DES SAVEURS »

Bonjour.

On commence cette semaine en sentant un fléchissement des températures. Hier matin on avait l’impression qu’il y avait un peu de neige collée sur les arbres, mais non juste de la gelée. Et il avait bien gelé !
On ne va pas se plaindre d’avoir un peu de froid. Cela va tuer les nuisibles, déjà microscopiques et ensuite ceux qui pourraient rester en dormance et faire des dégâts dans quelques mois. Malheureusement pour les arbustes qui ont cru que le printemps arrivait, cela risque de les surprendre.
Ce fut une semaine très routinière même si le travail ne manque pas.
Pour info, il reste encore toutes les bâches à ôter des serres pour les préparer aux premiers repiquages prévues mi février.
Ensuite, aucun labour n’a été fait, manque de froid. Du coup les terres ne sont pas prêtes pour les premiers semis qui se feront fin février, début mars. Sans compter que l’on ne peut apporter le fumier, les vinasses si la terre ne durcit pas.
Bref, si ces températures en ont enchanté quelques uns, elles nous mettent en retard sur notre planning de travail.
Alors un peu d’hiver que diable, et que nous ayons de quoi nous occuper !!!!!!
Comme si ce n’était pas le cas. Vous l’aurez compris je blague.
Nous allons préparer notre prochaine année avec on espère des nouveautés dans les paniers. Pas forcément en terme de légumes à proprement parlé, non, car nous n’arriverons toujours pas à faire pousser des ananas ici, mais en terme de variétés. On essayera dès que l’on peut de faire quelques choses de nouveau. Pour le moment on étudie les catalogues à la recherche de la variété de légume qui pourrait vous étonner. Cela devient de plus en plus difficile, mais qui sait ?
En attendant, je vous souhaite une bonne semaine. Et j’espère que vous vous régalerez avec tous ces bons légumes.
Notre petite fille de 22 mois est, tous les jours, fière de dire à la crèche qu’elle a fini tous les légumes de son papy d’amour.

 Sylvie et Daniel

 

Qu’est-ce qu’une AMAP ?

AMAP : Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne est un partenariat producteur/consommateur contractualisé.
– Le consommateur s’engage à payer à l’avance le juste prix de la production, à partager les aléas de cultures et du climat.
– Le producteur s’engage dans la transparence à produire sainement,  sans engrais de synthèse, sans pesticide ni herbicide ni OGM.

 

Qu’est-ce que CREAMAP ?

CREAMAP : Centre de Ressources pour l’Essaimage des AMAP. C’est le réseau national des « historiques » producteurs, consommateurs créateurs des premières AMAP dans leur localité. Ils sont rejoints par tout acteur expérimenté prêt à s’investir bénévolement dans la transmission du concept, dans le respect et le partage des bases fondamentales pour la viabilité et la durabilité du concept.

 

Histoire du partenariat AMAP

Suite à la première crise d’insécurité alimentaire au japon, dans les années 1970, des mères ont mis en place le « TEIKEI » en s’engageant à payer à l’avance des producteurs locaux pour avoir des produits sains. Le Teikei est notre référence historique à l’origine de l’AMAP. Il contribue au maintien des 10 millions de petits agriculteurs japonais.

Le livre : « Histoire de la première AMAP »

Le livre raconte la découverte du concept, l’histoire de la première AMAP, la méthode de transmission, les nombreux témoignages d’acteurs producteurs et consommateurs en France et ailleurs. Un ouvrage indispensable au maintien des fondamentaux des AMAP. En annexe, les outils nécessaires à la création et au fonctionnement de l’AMAP.

Mentions légalesContactez-nousIls parlent de nous sur le web