tél. : 04 94 30 03 13

Roumanie, les dessous de la mondialisation

Message d’Alain Chazerault, paysan essaimeur en Estonie.
A tous les essaimeurs d’amap dans les  pays de l’est, un reportage sur la mainmise d’un groupe agro industriel français en Roumanie ( dimanche 31 mars à 10h45 sur LCP13).
A lui seul il justifie nos déplacements pour avoir déposé d’ici de là nos petites graines amapiennes pour la défense de l’agriculture paysanne.
A bientôt.
Extrait:
« Les dessous de la mondialisation (série documentaire de Marie-pierre Camus), Roumanie,éleveurs porcins à terre.
Pour l’ogre Smithfield, tout est bon dans le cochon roumain. En débarquant en 2004 du côté de Bucarest, le géant mondial du secteur, propriétaire des marques Cochonou,Justin Bridou,aoste, Jean Caby, avait de quoi se lécher les babines. Un pays traditionnellement producteur de porc, des fermes, des abattoirs, et un réseau de distribution à vendre une bouchée de pain, des salariés low cost, des aides publiques en guise de bienvenue…Moins de dix ans après, le king du cochon règne sans partagesur le marché roumain, assurant 75% de la production nationale, tandis que les petits producteurs sont exsangues: leur nombre est passé de 470 000 à 50 000 en 4 ans.
C’est une fable amère de la mondialisation, l’ogre dévorant les petits cochons. Aves ses porcs hybrides à la croissance express, nourris au soja ogm, ses fermes mécanisées, le géant impose la mécanique infernale de l’élevage intensif. Les producteurs, les habitants locaux ne profitent guère de cette activité économique florissante mais en subissent les effets notamment écologiques (nitrates dans l’eau du robinet).
Cette histoire cochonne en dit long sur cette époque. Virginie Félix. »
Qu’est-ce qu’une AMAP ?

AMAP : Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne est un partenariat producteur/consommateur contractualisé.
– Le consommateur s’engage à payer à l’avance le juste prix de la production, à partager les aléas de cultures et du climat.
– Le producteur s’engage dans la transparence à produire sainement,  sans engrais de synthèse, sans pesticide ni herbicide ni OGM.

 

Qu’est-ce que CREAMAP ?

CREAMAP : Centre de Ressources pour l’Essaimage des AMAP. C’est le réseau national des « historiques » producteurs, consommateurs créateurs des premières AMAP dans leur localité. Ils sont rejoints par tout acteur expérimenté prêt à s’investir bénévolement dans la transmission du concept, dans le respect et le partage des bases fondamentales pour la viabilité et la durabilité du concept.

 

Histoire du partenariat AMAP

Suite à la première crise d’insécurité alimentaire au japon, dans les années 1970, des mères ont mis en place le « TEIKEI » en s’engageant à payer à l’avance des producteurs locaux pour avoir des produits sains. Le Teikei est notre référence historique à l’origine de l’AMAP. Il contribue au maintien des 10 millions de petits agriculteurs japonais.

Le livre : « Histoire de la première AMAP »

Le livre raconte la découverte du concept, l’histoire de la première AMAP, la méthode de transmission, les nombreux témoignages d’acteurs producteurs et consommateurs en France et ailleurs. Un ouvrage indispensable au maintien des fondamentaux des AMAP. En annexe, les outils nécessaires à la création et au fonctionnement de l’AMAP.

Mentions légalesContactez-nousIls parlent de nous sur le web